articles

Bien que la Sophrologie soit de plus en plus reconnue pour ses bienfaits, son action peut sembler abstraite.

Une personne qui l’a déjà expérimentée peut dire : « cela me fait du bien ».

Une personne, qui ne l’a jamais expérimentée, peut se demander comment et en quoi la sophrologie agit sur notre cerveau & notre bien-être.

  • Que se passe t’il lorsque l’on pratique la sophrologie ?
  • Quelle action a la sophrologie sur notre cerveau et notre système nerveux ?

Se mettre en mode « off »

Lorsque l’on fait le bilan d’une journée, on peut classer 2/3 des évènements en tant que facteurs de stress.

Stress de la ponctualité, la pression au travail, un rappel important, un rendez-vous urgent, les embouteillages…

Un travail qui nous plaît, des nécessités et des obligations, et on finit par faire passer tout le reste avant soi.

« Vivement les prochaines vacances ! », car c’est finalement le seul moment où l’on pense à soi.

Et si on se ressourçait avant les vacances ? Pourquoi attendre d’être épuisé pour le faire ?

S’accorder quelques minutes pour se recharger, mettre son cerveau sur « off » et laisser le corps récupérer pleinement grâce à des techniques de relaxation ou de bien-être.

Pratiquées régulièrement, les effets sont réels et mesurables : vous rechargez vos batteries internes !

Vous apportez à vous-même ce dont vous avez besoin ; n’est-ce pas là un chemin vers le bonheur ?

L’impact sur notre cerveau

En tant qu’être humain, nous avons un système qui régule et maintient l’équilibre de notre « milieu intérieur ».

Cet équilibre est maintenu par notre système nerveux végétatif, responsable des activités et fonctions involontaires de nos organes, glandes et vaisseaux sanguins.

Dans ce système, il y a deux branches : le système sympathique et le parasympathique, semblables pour le corps à un frein ou un accélérateur pour un véhicule.

Le circuit sympathique est celui qui nous pousse à l’action, il est moteur, et va générer du stress, et les hormones qui y sont associées : adrénaline et noradrénaline. Tout le corps est en accélération pour pouvoir passer à l’action.

A l’inverse, le circuit parasympathique va induire le relâchement & le calme et maintenir les fonctions involontaires « a minima » de façon à conserver notre énergie vitale. C’est ce qui se produit lors du sommeil.

Comme pour un véhicule, nous avons besoin de ces 2 systèmes à la fois l’accélérateur et le frein.

Par notre quotidien, notre système sympathique est sollicité en permanence.

Notre système parasympathique, nous sert de recharge la nuit.

La sophrologie, et autres techniques de relaxation, activent le circuit parasympathique, permettant ainsi la recharge de notre corps, et le maintien de notre équilibre intérieur.

Lorsque cet équilibre intérieur est maintenu, notre système immunitaire est mieux organisé, nous gagnons en énergie vitale, et notre météo interne reste bien plus à l’équilibre également !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Contactez-moi pour en savoir plus ou prenez rendez-vous en ligne


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.